• White Facebook Icon

Tél : 514 823-8886

Restons connectés!

Rechercher
  • Novembre Mercier

Manger pour aimer

Une alimentation anti-inflammatoire peut-elle apaiser le coeur ?


Tranche de vie!

Cet été, j’ai retrouvé un ami pour qui mon cœur avait fait un bond quand j’avais 22 ans! Tristement, à cette époque j’étais prise avec des problèmes neuro-développementaux. Anxiété, crise de panique, dépression et médication. Ma tête et mon cœur étaient incapables de voir la richesse d’une rencontre unique en son genre!


Il y a six ans, j’ai amorcé une exploration et une transition alimentaire pour diminuer l’inflammation silencieuse. Cette inflammation gardait mon cerveau et les tissus de mon corps dans un état constant de tensions. Oui, il y avait des traumas en cause! Oui, pendant des années je me suis consacrée à explorer des outils psychologiques pour comprendre ces traumas.


Après quelques mois d’une alimentation anti-inflammatoire, j’ai senti mon brouillard mental se dissiper, mes épaules et ma nuque se dégager du feu de l’inflammation. Ce jour-là, j’ai réalisé un truc… mon cœur était aussi plus disponible. Je ressentais moins de tensions. Ça se traduisait par plus de joie, plus d’empathie, plus de compassion. Là je me suis dit… Novembre, tu es dans la bonne direction!


Un an plus tard, sous la supervision de mon médecin, je prenais la dernière petite pilule rouge qui m’avait aidée à gérer l’anxiété et les crises de panique. Cette béquille était ma fidèle amie chimique depuis plus de 20 ans!


Aujourd’hui, je réagis aux événements de la vie comme la majorité des personnes qui n’ont jamais pris de médicament. Oui, le sommeil n’est pas toujours facile. Cependant, mes journées sont actives, riches en créativité et remplies de belles rencontres de cœur. Je mange pour aimer! Je mange pour créer! Je mange pour rire!


Bien sûr, il faut considérer toutes les causes de l’inflammation. Cependant, identifier les aliments qui y contribuent, en facilite grandement le traitement.





L’inflammation provient de plusieurs sources, notamment : le stress, le manque d’exercice, des infections chroniques ou des sensibilités aux toxines environnementales. Bien sûr, il faut considérer toutes les causes de l’inflammation. Cependant, identifier les aliments qui y contribuent, en facilite grandement le traitement.


En effectuant une transition alimentaire qui apaise le feu de l’inflammation, les tensions se dissipent; la gestion du stress se trouve facilitée; la roue de la santé se remet à tourner et il est plus facile de s’occuper des autres déclencheurs.

217 vues2 commentaires