« CRÈME BUDWIG » REVISITÉE ET VÉGÉTALISÉE

recettes Sep 10, 2021

Retrouver la saveur de la crème Budwig et plusieurs de ses bienfaits dans cette version revisitée et végétalisée sans produits laitiers. Un bol de douceur matinale riche en protéines, fibres, bons gras et glucides complexes.

 

« CRÈME BUDWIG » REVISITÉE ET VÉGÉTALISÉE

Portion : 1

 

15 ml (1 c. à soupe) de sarrasin blanc entier

250 ml (1 tasse) de yogourt végétal*

125 ml (½ tasse) de fruits (pomme, bleuet, banane)

15 ml (1 c. à soupe) de graines de chanvre OU de graines de citrouille

30 ml (2 c. à soupe) de graines de lin, de chia OU de caméline Jus de citron au goût

15 ml (1 c. à soupe) d’huile de chanvre vierge, d’huile de lin vierge OU d’huile de caméline

 

Tremper le sarrasin blanc toute la nuit.

1. Réduire le yogourt végétal avec les fruits, les graines (chanvre, lin) et le jus de citron dans le mélangeur jusqu’à la texture désirée.

2. Servir avec l'huile de chanvre, le sarrasin blanc trempé, des graines de lin moulues, des noix grillées et d’autres fruits frais au goût.

*Vous pouvez remplacer le yogourt végétal par un pouding d’avocat.

 

POUDING D’AVOCAT

Portion : 1

½ avocat

180 ml (3/4 tasse) de lait végétal

 

1. Réduire en purée jusqu’à une texture homogène.

 

YOGOURT DE NOIX DE CAJOU AVEC PROBIOTIQUES
Rendement : 500 ml (2 tasses)


180 ml (3/4 tasse) de noix de cajou
500 ml (2 tasses) d’eau
1 capsule de probiotiques


1. Déposer les noix de cajous dans un mélangeur, ajouter l’eau et réduire
jusqu’à l’obtention d’une texture homogène.
2. Verser le mélange dans un chaudron et porter à ébullition, à feu moyen, en
mélangeant continuellement. Retirer du feu sitôt le point d’ébullition
atteint.
3. Laisser refroidir à température ambiante 60 minutes. Incorporer le contenu
de la capsule de probiotiques, bien mélanger.
4. Transférer la préparation dans un pot Masson, fermer légèrement le
couvercle. Laisser reposer à température ambiante 12 heures. Laisser
refroidir 2 heures avant de déguster.
Se conserve 7 jours au réfrigérateur.

Découvrez d'autres recettes de yogourts végétales dans les cahiers du programme VitaliA : https://www.chefcoachsanteintegrative.com/pdvVitaliA

 

C'EST QUOI LE PROBLÈME AVEC LES PRODUITS LAITIERS? 😎
 
Le lactose, un sucre présent dans le lait, représente un défi pour la digestion.
• À l’âge adulte, la majorité d’entre nous ne produisons plus l’enzyme lactase qui est essentiel pour digérer le lactose.
• Certaines personnes sont allergiques au lactose.
 
Les caséines, les protéines du lait, sont difficiles à digérer. Le lait de vache contient trois fois plus de protéines (caséines) que le lait humain.
• Les caséines peuvent provoquer une réaction d’hypersensibilité retardée IgG.
 
Ballonnements, fatigue, diarrhée, allergies, faiblesse du système immunitaire, douleur aux articulations sont quelques-uns des inconforts qui en résultent. Les symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre.
 
Les chèvres et les brebis nous offrent toutes deux du lait moins élevé en lactose et qui contient plus d’acide gras à chaîne moyenne que le lait de vache ce qui le rend naturellement homogénéisé. Ces deux facteurs en font des laits plus faciles à digérer.
 
Le lait de chèvre, dans sa composition, notamment au niveau des caséines, est aussi plus près du lait humain et au niveau du pH il est plus alcalinisant que le lait de vache.
 
Aujourd’hui, au Canada, seuls les procédés de fabrication du fromage de lait cru, sont reconnus contrôler la prolifération des agents pathogènes. Les autres produits laitiers doivent être pasteurisés.
 
Le processus de fermentation comme le yogourt et certains procédés de fabrication du fromage divisent partiellement le lactose et prédigèrent les caséines, cela rend certains produits plus faciles à digérer.
 
De plus, le fromage de lait cru étant riche en enzymes et en bactéries (probiotiques) est plus facile à digérer par certains.
 
La pasteurisation nous protège contre des agents pathogènes possiblement présents dans le lait tels que la salmonelle, l’E. coli et la listeria.
 
Cependant, au travers du processus de pasteurisation qui se fait à haute température, le lait perd : enzymes digestives, bactéries (probiotiques), vitamines et minéraux.
 
Certaines personnes tolèrent mieux les produits laitiers de chèvre et de brebis, d’autres tolèrent bien les produits laitiers de vache sans lactose ou encore le yogourt, tandis que certains ne tolèrent que le fromage de lait cru.
 
⭐️⭐️⭐️Comment s’y retrouver ?
L’idéal est de varier son alimentation en alternant avec des « produits laitiers » végétaux et ainsi voir quels produits laitiers sont tolérés et à quelle fréquence. ⭐️⭐️⭐️
Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.